Pourquoi les enfants sont pénibles : la vérité de la science

Pourquoi les enfants sont pénibles : la vérité de la science
par Melinda Wenner Moyer,
le 16 mars 2013

En janvier, j’ai découvert [...] le billet du blog de l’humoriste Jason Good «46 Reasons My Three Year Old Might Be Freaking Out» * [46 bonnes raisons pour expliquer la crise de colère de mon fils de 3 ans]. (Les trois premières possibilités: sa chaussette est mal mise. Il a un goût salé sur les lèvres. Il y a une étiquette sur son t-shirt). [...].

Mais qu’est-ce qu’ils ont ces morveux à exploser comme ça tout le temps? C’est normal que mon fils se mette à brailler dès que sa manche n’est pas déroulée jusqu’au poignet, qu’il adore le bain un jour et le déteste le lendemain, et se mette à hurler «À MOI!!!» deux secondes après avoir donné la balle au chien ?

Oui, heureusement. Et ce n’est pas seulement normal, c’est aussi sensé. Comme me l’ont récemment expliqué cinq experts en psychologie enfantine, les comportements irrationnels des tout-petits sont un reflet totalement compréhensible de leur trouble intérieur et de leurs frustrations.

En résumé, leur monde est en plein bouleversement et ils n’ont pas encore les capacités nécessaires pour y faire face. Ses caprices ne signifient pas que votre gosse est pourri-gâté ou qu’il faut l’envoyer chez le psy ; ils sont un signe de sa normalité.

[...]

L’analogie de l’homme des cavernes aide à expliquer un autre problème affligeant les tout-petits, ajoute Karp : ils manquent cruellement de stimulation. Les petits hommes des cavernes (et là je parle des vrais) avaient un emploi du temps bien différent des enfants d’aujourd’hui.

«C’était un environnement très riche d’un point de vue sensoriel: les odeurs, l’air frais, les ombres, les oiseaux, l’herbe sous les pieds. Aujourd’hui, nous mettons les petits dans des maisons et des appartements avec des sols plats, des murs plats, des plafonds, et un nombre de poules très limité, et nous trouvons ça normal, explique Karp. C’est difficile de passer toute une journée avec un enfant de 2 ans, et d’ailleurs il n’a pas forcément envie de la passer avec vous non plus

Sachant tout cela, peut-on vraiment s’étonner que les caprices soient aussi courants? Pour les parents, il y a sûrement de bonnes et de mauvaises façons d’aborder une attitude laissant à désirer (autre sujet d’article), mais l’existence des crises de colère, et la tendance de nos petits anges à gérer leurs déboires en hurlant, en tapant et en jetant tout ce qu’ils ont sous la main est parfaitement normale car c’est parfois «l’unique recours du tout-petit», expose Tovah Klein, directeur du Barnard College Center for Toddler Development.

Si votre univers était incroyable, terrifiant, frustrant et imprévisible à la fois, que vos capacités de communication étaient médiocres, votre expérience inexistante et votre lobe frontal sous-développé, vous aussi, de temps en temps, vous péteriez un plomb.

Le texte entier sur : http://m.slate.fr/story/68995/enfants-penibles-pourquoi-science

* Pour que nous aussi nous puissions nous amuser de ces 46 bonnes raisons, j’ai demandé à mon traducteur personnel de nous traduire cette liste. Voici :

46 raisons pour lesquelles mon enfant de 3 ans pourrait piquer une crise
(Certaines sont complètement au pif. J’ai de l’intuition, mais c’est quand même au pif. On dirait que c’est dur d’être petit.)

  • Sa chaussette est mal mise.
  • Sa lèvre a un goût salé.
  • Son T-shirt a une étiquette.
  • Le siège de la voiture est bizarre.
  • Il a faim mais il ne se rappelle pas du mot « faim ».
  • Quelqu’un lui a touché le genou.
  • Il n’a pas le droit d’aller dans le four.
  • Je lui ai choisi le mauvais pantalon.
  • Son frère l’a regardé.
  • Son frère ne l’a pas regardé.
  • Ses cheveux sont lourds.
  • On ne comprend pas ce qu’il dit.
  • Il ne veut pas sortir de la voiture.
  • Il veut sortir de la voiture tout seul.
  • L’iPad a un mot de passe.
  • Sa manche lui touche le pouce.
  • Il ne comprend pas comment on fabrique les glaces à l’eau.
  • L’intérieur de son nez sent mauvais.
  • Le poulet, c’est dégueu.
  • Un ballon qu’il a eu il y a six mois a disparu.
  • Une pièce de puzzle ne veut pas rentrer à l’envers.
  • Je lui ai donné le mauvais pastel bleu.
  • Ses bonbons vitaminés sont trop durs.
  • Les films en streaming chargent trop lentement.
  • Il a sauté du canapé alors qu’on ne regardait pas.
  • Il n’a pas le droit de toucher le feu.
  • Tout va de travers avec son manteau.
  • Il y a un chien à moins de 100 km.
  • Une chaussure devrait aller à n’importe quel pied.
  • Je lui ai posé une question.
  • Son frère parle.
  • Il n’arrive pas à soulever une citrouille.
  • Il ne peut pas avoir mes clés.
  • Le chat est dans son passage.
  • Le chat ne le laisse pas lui toucher les yeux.
  • L’intérieur de sa joue est trop rugueux.
  • La nourriture ne cuit pas assez vite.
  • Il a trop de nourriture dans la bouche.
  • Il a éternué.
  • Il ne sait pas taper au clavier.
  • L’aspirateur va venir le manger.
  • Sa mère prend une douche.
  • Quelqu’un a renversé sa tour.
  • Il s’est mis du sucre en poudre sur le pantalon.
  • Le yaourt ne veut pas rester dans sa cuillère.
  • TOUT EST TROP CHAUD.

WordPress Themes

WP Like Button Plugin by Free WordPress Templates

Switch to our mobile site