Parent: savoir reconnaître les caprices de son enfant !

Il y a déjà plusieurs années, j’étais tombée sur cette vidéo d’Isabelle Filliozat (dont je commençais à entendre parler), et j’étais restée scotchée. Mais oui ! c’est pourtant simple à comprendre ! Ma fille ado qui était à mes côtés, et qui avait suivi la vidéo avec moi, a conclu : « Elle est bien cette dame. »

Les « caprices », c’est simple à comprendre. En fait ce ne sont pas des caprices. Les petits enfants ne nous manipulent pas, ils expriment leurs besoins. C’est tout. A nous de ne pas interpréter négativement les choses.

Quelqu’un a eu la bonne idée de retranscrire la vidéo. Voici le texte :

Parent: savoir reconnaître les caprices de son enfant!

par Isabelle Filliozat

http://www.omegatv.tv/transcription/25262703001/famille/parent1/parent–savoir-reconnaitre-les-caprices-de-son-enfant/

Les comportements de nos enfants sont en service de leurs besoins. Trop souvent quand nous concluons aux caprices, nous nous disons « Ça, mon enfant fait un caprice », ça signifie que nous ne comprenons pas le sens de son comportement, nous ne comprenons pas le message qu’il nous envoie. Un exemple, un jour une petite fille était là dans la cuisine, sa maman lui dit « Tu ne touches pas à ce placard, tu laisses… tu n’ouvres pas ce placard » et la petite fille, elle avait un an et demi et donc, bien sûr, qu’est-ce qu’elle a fait ? Elle a regardé sa maman bien attentivement et elle a été ouvrir le placard et la maman immédiatement s’est dit « Ah ! Tu me tiens tête ». Elle a interprété le comportement de sa fille comme étant une tentative de prise de pouvoir, comme étant de l’ironie, comme étant de l’insolence. Ça n’est pas de l’insolence quand une petite fille de 18 mois tente de faire exactement ce que sa maman vient de lui demander de ne pas faire. D’ailleurs il suffit de voir que tous les enfants de 18 mois, nous le savons bien, dès que nous disons à un enfant ne fait pas ceci, ne fait pas cela, on est à peu près sûr s’il a 18 mois, 2 ans, 2 ans et demi, que ce qu’il va faire c’est exactement ce que nous venons de lui dire de ne pas faire et d’ailleurs il va le faire en regardant bien attentivement son parent et c’est là que nous pouvons comprendre qu’en fait il ne s’agit absolument pas d’ironie. Il ne s’agit absolument pas d’insolence puisque l’enfant regarde son parent. La mère a tendance à dire « Et en plus tu me regardes. Quelle insolence ! », mais non.

Page 1 of 2 | Next page