Les cris bloquent le cerveau des enfants (Isabelle Filliozat)

http://anti-deprime.com/2016/05/14/cris-bloquent-cerveau-enfants-isabelle-filliozat/

Hausser la voix ne sert à rienPlus on crie, moins l’enfant comprend.
Souvent, lorsqu’un parent crie, ce n’est pas contre l’enfant, c’est parce que lui-même éclate.

De plus, nous avons tendance à faire écho à l’éducation que nous avons nous-même reçue. Nous répétons de manière inconsciente les mots et les gestes que nos parents avaient envers nous lorsque nous étions plus jeunes et que nous nous faisions disputer.

Nos neurones miroirs nous jouent un tour et nous faisons du mimétisme avec notre parent.

Parfois, on peut aussi faire le contraire pour ne pas reproduire le modèle de nos parents ! Mais ceci n’est pas éducatif.

Solution > La chaîne ne peut se rompre que si l’on prend conscience que cette réaction n’était pas la bonne de la part de notre propre parent, et soigner notre enfant intérieur d’une blessure (peur ou humiliation) pas tout à fait guérie.

La parentalité positive nous oblige ainsi à désapprendre tous ces automatismes et à gérer les situations de façon éducative.

A chaque fois que vous vous surprendrez à sentir cette exaspération qui monte, respirez et rappelez-vous votre histoire.

La suite ici, avec une vidéo d’Isabelle Filliozat expliquant pourquoi et comment les cris n’ont pas l’effet escompté : http://anti-deprime.com/2016/05/14/cris-bloquent-cerveau-enfants-isabelle-filliozat/

Isabelle Filliozat – finis les cris

https://youtu.be/xThlUmhO2yM

WordPress Themes

WP Like Button Plugin by Free WordPress Templates

Switch to our mobile site