L’éducation positive : ce n’est pas si simple que ça

Voici un livre de Béatrice Kammerer au thème très intéressant suivi d’une critique éclairée par Marie Gervais, une auteure/autrice très intéressante aussi.

education positive 69647341_2725424674176701_2952180641745076224_o

D’après l’auteur, « Dans ce livre, vous ne trouverez pas:
❌ De conseils autoritaires
❌ De jugements culpabilisants sur votre parentalité
❌ De méthode miracle pour lui faire manger ses brocolis/booster son QI /lui faire dire bonjour à la dame

Vous trouverez en revanche:
✅ Des informations sur les origines philosophiques et idéologiques du courant de l’éducation positive
✅ Des témoignages de parents enthousiastes, critiques, sceptiques
✅ Des enquêtes sur les dessous du business de l’éducation positive
✅ Des ressources pour vous aider à identifier vos valeurs éducatives, faire des choix éducatifs qui ont du sens pour vous
✅ Des réflexions sur les risques de l’éducation positive pour la charge mentale des mères et les inégalités fe/ho
✅ Un debunking du neuro-bullshit éducatif *
✅ Des propositions pour hacker la parentalité positive afin qu’elle ne soit plus synonyme de pression, culpabilité et course au parent parfait mais de bricolage, expérimentation et droit à l’erreur ! »

Ces dernières années, les livres de parentalité en général et d’éducation positive en particulier ont beaucoup (euphémisme) convoqués des arguments supposément issus des neurosciences. Il se trouve que beaucoup de ces arguments ne sont pas solides, ou pas suffisamment, c’est ce dont je parle dans mon livre.

« L’éducation vraiment positive » = un nouveau livre vraiment utile sur l’éducation tout court !

J’aime beaucoup les écrits de Béatrice Kammerer, je ne vais pas le cacher. Fondatrice du site communautaire« Les vendredis intellos » (« avec ou sans mômes, t’as pas perdu tes neurones »),  auteure du très bon livre« Comment éviter de se fâcher avec la Terre entière en devenant parent », paru en 2017 et dont j’avais fait une critique par ici, et journaliste sur Slate, il est difficile de ne pas être d’accord avec elle. Pourquoi ? Tout simplement parce que Béatrice ne tente pas de nous convaincre que sa vision personnelle de parent est la meilleure, et qu’il faut faire ci ou ça pour être un « bon parent du XXIème siècle » = non, car justement parce que sa passion à elle, c’est d’aller chercher, du côté de l’histoire et de la sociologie, ce qui est à l’origine de nos croyances & de nos a-prioris, et d’aller débusquer les fausses bases scientifiques & les biais inhérents à toute « solution parfaite ».

la suite de l’article ici :

« L’éducation vraiment positive » = un nouveau livre vraiment utile sur l’éducation tout court !

(le livre et mon chat) J’aime beaucoup les écrits de Béatrice Kammerer, je ne vais pas le cacher. Fondatrice du site communautaire « Les vendredis intellos » (« avec ou sans mômes, t’as pas perdu tes neurones »), auteure du très bon livre « Comment éviter de se fâcher avec la Terre entière en

http://education-creative.com

http://education-creative.com/blog/?p=13762&fbclid=IwAR3hJHAamIvcQhXj6X0NsWYMhd9F8kMa8Ys6wZLCwsgx49Q07Vxrax5eG1U

Et moi personnellement, j’aime beaucoup Béatrice Kammerer ET Marie Gervais dont les textes et les livres sont toujours inspirants.

Véronique

WordPress Themes

WP Like Button Plugin by Free WordPress Templates

Switch to our mobile site