J’ai testé pour vous : Marie Gervais

C’est  réellement mon coup de cœur du moment !

A la base, je suis tombée sur un article (http://lesvendredisintellos.com/2013/03/23/12957/) à propos de la sortie de son avant-dernier livre : Libérons la créativité de nos enfants. Ça m’a fait rebondir sur le site lié au livre, puis sur son blog… 20 min plus tard, je commandais et « Libérons la créativité… »,  et « Pâtes Créatives ».

Aussitôt reçus, aussitôt feuilletés. Si « Libérons la créativité… » se lit tranquillement le soir, quand les enfants sont couchés, « Pâtes Créatives », quant à lui, se regarde avec les enfants, en imaginant ce qu’on va pouvoir faire. Et ça ouvre les portes à plein de fenêtres !

En parlant de fenêtres (ouh la la , quelle transition qui tue !), nous avons commencé par tester la peinture sur fenêtre. Mes carreaux étaient sales, je me suis dit bingo ! Faisons ça. On a attendu que Robin dorme (ouf, ça lui arrive des fois), j’ai sorti le matériel, sans préciser à Eliott ce que nous allions faire. J’ai tout installé, avec Eliott qui me tournait autour « qu’est-ce que tu fais, Maman ? ». (Je pratique l’intrigue en ce moment, histoire d’éviter le « non »-je-me-roule-par-terre)

Je me dois de préciser que les recettes que Marie propose (oui, je l’appelle par son prénom voyez-vous, comme Cléa, et l’autre Marie –Chioca-, elles font partie de mon quotidien) sont toutes à base de produits simples. Personnellement, je n’ai rien eu besoin d’acheter, j’avais tout à portée. Je ne donnerais pas la recette de la peinture sur fenêtres, tout simplement pour ne pas torpiller son travail.

Donc, on s’est installé, et on s’est éclaté comme des petits fous sur mes carreaux. Bon, j’avoue que j’avais quand même un peu peur que ça reste dessus, et que je doive frotter comme une folle pour rendre leur apparence originale auxdites fenêtres. Eliott a aimé le concept de je peux peindre sur les vitres, il a aimé peindre avec moi (et gribouillé par-dessus mes dessins, snif), et il a aimé le nettoyage ensuite : patouiller avec l’éponge et l’eau de rinçage, ça reste une valeur sûre !

D’autres recettes me tentent vraiment : la pâte à sable, la peinture à colle, celle à bulles, et j’en passe.

Même si le livre est conseillé à partir de 4 ans, chez nous (Eliott a 2 ans et demi), ça fonctionne très bien, mais c’est moi qui prépare les pâtes.

Quant à son autre livre « Libérons la créativité… », je ne l’ai pas encore fini, je vous en reparlerai. Je prends mon temps pour le lire (ce qui est rare chez moi, mais signe que ça me fait cogiter), mais je note au fur et à mesure, aménage, bref, il me fait réfléchir et agir.

Pour terminer, je voudrais « justifier » cet achat : aussi loin que je me souvienne, mon frère a toujours été le créatif, les mains dans le sable, et la tête dans la lune, et moi l’intello lisant 4 livres en même temps. Ça, c’est ce que mes parents nous ont dit et répété pendant toute notre enfance. Chacune de mes tentatives d’activité artistique était soldée par un « mouais, t’es vraiment pas douée ma fille ». Aujourd’hui, mon frère passe sa vie le nez sur un ordinateur (il est dans la maintenance informatique), et moi, je ne passe pas une journée sans faire un truc de mes mains.  Donc, j’ai trouvé dans ce livre les outils pour mettre à disposition des choses pour mes enfants, et aussi pour apprendre à ne pas les juger. Qui sait ce qu’ils feront demain ?

(et oui, j’attends avec impatience l’article du prochain Grandir autrement sur les étiquettes qu’on peut coller à nos enfants ;p)

Liens :

Le blog de Marie Gervais : http://education-creative.com/blog/

Le site lié au livre : http://www.education-creative.com/ressources-creatives/

Son interview par Les Vendredis Intellos : http://lesvendredisintellos.com/2013/03/29/13030/

Ça m’a fait sourire, elle met un lien vers un article de Bouts de Ficelle, le jour où j’écris ces lignes !

Anne-Laure

  • By Muriel, 10 avril 2013 @ 8 h 28 min

    Agréable présentation, ça donne envie de se lancer ! merci pour ce partage d’expérience.

  • By Marie, 11 avril 2013 @ 7 h 32 min

    Merci pour ce super article !!
    Par un hasard amusant j’ai effectivement découvert votre blog collectif il y a peu, et j’y trouve des choses très intéressantes :)

    Petite précision : pour « pâtes créatives », c’est l’éditrice qui a mis « à partir de 4 ans », mais dans les faits et pour moi (et c’est l’idée du livre), ça doit commencer bien avant ! Un tout petit de 2 ans sera tout à fait capable (et heureux !) de remuer pour participer à la recette…
    L’indication « 4 ans », c’est juste une mention « légale ».

    Je trouve très intéressante ton expérience d’enfance du « c’est lui le manuel, et pas toi », avec ce que ca implique en terme de développement de l’estime de soi.. Ses croyances qu’on se fait (et qu’on nous impose !) qu’on n’est pas « capable »…

    Le « t’es vraiment pas douée, ma fille », c’est sacrément violent à entendre !
    (du coup, ça me fait cogiter sur l’influence de la parole de l’adulte…)

  • By Virginie, 14 avril 2013 @ 21 h 18 min

    Ooooooh les supers idées! Ben tu m’as donné d’acheter ces bouquins du coup et la bouille d’Eliott toute bleue est pas mal du tout!

    Et sinon… tu as pu récupérer tes carreaux?? ;)

  • By AnneLaure, 15 avril 2013 @ 20 h 21 min

    Muriel : avec plaisir!

    Marie : avec plaisir aussi! J’aime vraiment beaucoup votre travail.
    L’influence de la parole de l’adulte, et en particulier du parent (qui a raison (par définition, quand on est enfant du moins)) ou plus largement des personnes très proches de l’enfant.

    Virginie : Je rendormais Robin quand Eliott est entré dans la chambre avec ces yeux plein de malice et sa bouche BLEUE! Oh my! J’ai hésité entre « mais non, ça se mange pas!! » et éclater de rire…(j’ai choisi la 2è option)
    Quant à mes carreaux, aucun problème, c’est parti nickel! Avec l’aide d’Eliott, bien sûr!

Other Links to this Post

WordPress Themes

WP Like Button Plugin by Free WordPress Templates

Switch to our mobile site