30 avril : journée de la non-violence éducative

A l’occasion de cette journée, nous vous proposons de vous reporter au très bel article de Christel Hervé :

http://www.christelassmatguignen.com/2016/04/violences-educatives-une-loi-pourquoi-faire-1ere-partie.html

Bientôt, Bouts de ficelle participera à son tour à cette grande prise de conscience en vous proposant un événement à partager ensemble.

Rendez-vous dans quelques jours !

Ateliers Montessori à La Rochelle samedi 30 mars

En complément des ateliers Montessori que Cécile Crottereau propose dans son école de Vandré, Céline Dabot vous invite à la rejoindre un autre samedi par mois dans son local de La Rochelle.

Cet atelier offre un espacé dédié qui permet aux parents d’accompagner leurs enfants (de 2 à 6 ans) dans la découverte et la mise en pratique de la pédagogie Montessori.

Des activités de découverte Montessori sont proposées aux tout-petits pour répondre à leurs besoins d’apprentissage de soi et du monde.

une-c3a9tagc3a8re-de-vie-pratique

L’atelier offre un environnement organisé afin de donner aux enfants des REPERES STABLES.
Il se présente sous la forme dun espace constitué d’étagères sur lesquelles sont placées et ordonnées des petits plateaux d’activités mises à la disposition des enfants.

Le MATERIEL DE DEVELOPPEMENT doit éveiller l’intérêt de l’enfant. Il est :
– esthétique : Les objets sont esthétiques, doivent être attirants et susciter l’envie de travaille
– ordonné : du plus simple au plus complexe

Les exercices sont répartis dans des espaces dédiés à des activités distinctes :

– AIRE OEIL-MAIN/LANGAGE
– AIRE CUISINE
– AIRE PRATIQUE
– AIRE SENSORIELLE

ACTIVITE PEDAGOGIQUE / OBJETS DE DEVELOPPEMENT
Le matériel pédagogique constitue un objet de développement en soi
–  Favoriser l’auto-éducation, la confiance et l’estime de soi
–  Privilégier le développement de l’ esprit de recherche de l’enfant
–  Manipuler : Le matériel est un support d’activité, un mode de découverte pour apprendre.
–  Pratiquer l’expérience. L’intelligence de l’enfant se construit par une série de  réactions à des expériences concrètes.

LA PLACE DES PARENTS
Les parents poseront sur leurs enfants un regard contenu et bienveillant. Se gardant de juger ou d’intervenir dans l’activité de l’enfant sauf en cas de mise-en-danger ou de détournement de l’activité.

L’aide sera toujours utile, l’intervention de l’adulte doit être pondérée et avisée.
L’enfant qui travaille ne doit pas être dérangé.

L’INTÉRÊT DES ATELIERS est de favoriser l’autonomie des tout-petits chez eux.

Chaque matériel incarne une difficulté de la vie pratique. Il faut qu’il se familiarise avec les outils quotidiens de sa culture pour les maîtriser et être autonome.

Chaque activité conceptualise une difficulté de la vie courante pour permettre à l’enfant de s’entraîner seul à son rythme et la pratiquer chez lui.

Comme par exemple, se servir un verre d’eau. Elle développe chez lui sa capacité d’autonomie et son estime de soi.
Par cette pratique, l’enfant développe progressivement sa concentration et son intérêt toujours plus croissant pour la culture et des activités plus abstraites.

Il s’agit également de changer de regard sur l’enfant, et de s’adapter à son rythme d’apprentissage.

MONTESSORI FAVORISE LA CONFIANCE ET L’ESTIME DE SOI DE L’ENFANT PAR L’EXPERIENCE

Céline Dabot, maman de deux enfants de 4 et 13 ans s’est formée avec Papachapito, puis à l’Institut Supérieur Maria Montessori à Nogent-sur-Marne pour les 3-6ans et les 0-3ans.

Elle vous accueillera dans son atelier au 32, avenue Amerigo Vespucci.


Date : samedi 30 avril 2016
Coût
: 7 euros par enfant. Horaire : 10 à 11 heures. Il y a la place pour 5 enfants à la fois, si besoin un deuxième groupe sera créé de 11h à midi.
Inscription obligatoire sur le sondage Framadate suivant :
https://framadate.org/HPOGOBTRf8sOMtzw

Ces ateliers sont réservés aux adhérents de Bouts de ficelle. Adhésion possible sur place, ou par courrier (formulaire ici)

WordPress Themes

WP Like Button Plugin by Free WordPress Templates

Switch to our mobile site