Catégorie : On en parle

J’arrête de râler à La Rochelle

Chez Bouts de ficelle, on aime bien Christine Lewicki ; c’est elle qui a proposé à notre association son premier atelier en 2010 : J’arrête de râler.

Le 5 octobre dernier, lors du TEDx à La Rochelle, elle s’est exprimée devant un public venu écouter les idées neuves de nombreux intervenants plus passionnants les uns que les autres.

Voici la vidéo de son intervention :

http://www.youtube.com/watch?v=VeDeIeJAFEU&feature=youtu.be

Émouvantes 3 dernières minutes…

En complément, une interview de Christine sur Europe 1 :

http://www.europe1.fr/MediaCenter/Emissions/Europe-1-vous-repond/Sons/Cette-annee-c-est-decide-j-arrete-de-raler-1758963/

Si j’aurais su, je serais né en Suède

Virginie, adhérente et amie de Bouts de ficelle, nous a fait passer cette information :

Je ne sais pas si vous avez vu ce reportage sur le site de l’OVEO : Voici un reportage amateur vraiment sympa trouvé sur le site de l’OVEO (Observatoire de la Violence Ordinaire), qui fait un état des lieux de la Suède, où la fessée a été abolie depuis plus de 30 ans, et où les enfants épargnés de l’époque sont les parents d’aujourd’hui.

Aperçu d’une société sans violence éducative, où l’enfant a sa place et est considéré comme une personne…

Je vous laisse vous faire votre opinion:

http://www.oveo.org/index.php?option=com_content&view=article&id=377%3Asi-j-aurais-su-je-serais-ne-en-suede&catid=53%3Avideos&Itemid=66

http://www.oveo.org/video/helafilmen.webm

« Entre leurs mains » : Premières diffusions et fin du crowdfunding

Bonjour à toutes et à tous,

Un petit message pour vous signaler que le crowdfunding s’est terminé aujourd’hui : https://www.touscoprod.com/entreleursmains
Merci à tous ceux et celles qui ont permis au film d’exister !!!
N’oubliez pas de répondre aux messages de Tous Coprod dans les prochains jours, afin de remplir votre adresse postale et de mettre à jour vos cartes. C’est important.

Les premières diffusions du film ont eu lieu sur Public Sénat. Nous avons reçu énormément de messages très touchants ! Merci aussi pour ça.

Voici les prochaines diffusions du film sur la chaine (canal 13 de la TNT) :
http://www.entreleursmains.org/prochaines+diffusions
31 décembre à 18h30
2 janvier à 22h30
4 janvier à 14h15
5 janvier à 11h20

N’hésitez pas à les diffuser !
Et à mettre vos commentaires sur le film en dessous de la bande-annonce : http://www.youtube.com/watch?v=RyyFELrpTDw

Nous avons reçu beaucoup de demandes de diffusions en salles de cinéma. Nous vous tiendrons rapidement informé.e.s de toutes les projections.
La première projection du film en Belgique aura lieu en février.

Bonnes fêtes à vous



Si vous voulez nous aider à faire connaitre le projet :
1 . Soutenez le film financièrement sur Tous Coprod : http://www.touscoprod.com/entreleursmains
2 . Faites circuler l’info via vos réseaux sociaux et les forums :
Facebook : http://fr-fr.facebook.com/EntreLeursMains
3 . Faites circuler la bande-annonce du projet et écrivez un commentaire en dessous : http://www.youtube.com/watch?v=RyyFELrpTDw
4 . Ajoutez l’image d’”Entre leurs mains » dans vos signatures mails : http://www.entreleursmains.org/2012/07/23/soutenir-le-film-avec-une-signature-mail/
5 . Faites un lien vers le blog du film sur vos blogs ou pages internet avec un intitulé comme « film sur l’accouchement à domicile »  : http://www.entreleursmains.org/

Entre leurs mains, retour sur l’avant-première

La Poule pondeuse a rédigé comme à son habitude un article très bien troussé sur la soirée d’avant-première du documentaire sur l’accouchement à domicile dont nous avons parlé il y a quelques jours.

« J’ai eu la chance d’être invitée à l’avant-première du film Entre leurs mains, un documentaire sur l’accouchement à domicile. J’y allais un peu nez au vent, n’ayant pas trop suivi le projet, et j’ai eu une très bonne surprise. Après quelques minutes, j’ai été happée et je n’ai plus vu le temps passer. D’habitude je n’aime pas trop les documentaires militants (même quand ils militent pour des causes que je soutiens), qui ont une fâcheuse tendance à en faire des tartines aux dépens de l’honnêteté intellectuelle la plus basique. Ce n’est pas le cas d’Entre leurs mains, qui fait un excellent travail, tout en sobriété et en finesse. [...]

Nous vous invitons à découvrir la suite ici : http://www.poule-pondeuse.fr/2013/12/15/entre-leurs-mains/comment-page-1/#comment-286532

PS : petit bonus, les Monty Python et la machine qui fait ping :

Charte contre la Violence Educative Ordinaire (VEO)

Il y a quelques jours, le Conseil d’Administration de Bouts de ficelle a décidé de signer à son tour, au nom de l’association, cet

Appel pour la protection des enfants contre toute forme de violence

Les associations soussignées, considérant :

  • que la France a signé et ratifié la Convention relative aux droits de l’enfant, entrée en application le 6 novembre 1990 et dont l’article 19 demande à tous les États de « protéger l’enfant contre toute forme de violence, d’atteinte ou de brutalités physiques ou mentales » ;
  • que la France a signé et ratifié la Charte sociale européenne le 7 mai 1999, charte dont l’article 17 « exige une interdiction en droit de toute forme de violence à l’encontre des enfants, que ce soit à l’école ou dans d’autres institutions, à leur foyer ou ailleurs » ;
  • que l’article 55 de la Constitution française stipule que « les traités ou accords régulièrement ratifiés ou approuvés ont, dès leur publication, une autorité supérieure à celle des lois » ;
  • que l’état actuel de la législation française met les juges en grande difficulté (l’article 222-13 du Code Pénal condamne sévèrement les « coups et blessures volontaires », avec circonstances aggravantes lorsque les auteurs sont des ascendants ou des personnes ayant autorité sur les enfants. Mais les juges, devant l’importance des amendes et des peines d’emprisonnement encourues, préfèrent penser que les punitions corporelles, si elles n’ont pas entraîné de blessure notable, ne sont pas des « coups et blessures volontaires », mais de simples « punitions à visée pédagogique », ce qui les amène à prononcer des non-lieux. La jurisprudence confirme bien ainsi que les punitions corporelles échappent actuellement en France à toute législation) ;
  • que la Commission européenne des droits de l’homme et la Cour européenne des droits de l’homme ont déclaré que les châtiments corporels infligés aux enfants violaient la Convention de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales ;
  • que l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe a demandé à tous les États européens, le 24 juin 2004, d’interdire le châtiment corporel des enfants, y compris les « petites fessées » ;
  • que le Comité des droits de l’enfant des Nations Unies a déjà demandé à plusieurs reprises à la France, en 1996 et en 2004, d’interdire dans sa législation toute forme de punition corporelle ou humiliante ;
  • que l’Organisation mondiale de la santé a clairement établi, dans son rapport sur la violence et la santé de novembre 2002, un lien de cause à effet entre les violences subies dans l’enfance et de nombreuses pathologies ;
  • que de très nombreuses études ont montré qu’en matière de délinquance et de criminalité, la majorité des violences commises sont la conséquence de violences subies dans l’enfance ou l’adolescence ;
  • que les enfants sont encore, en France, la seule catégorie d’êtres humains qu’il est possible de frapper impunément, alors qu’ils sont la catégorie la plus fragile et la plus vulnérable ;
  • que dix-sept États, dont quinze européens,ont déjà procédé à cette interdiction, et que ceux qui ont la plus longue expérience de cette interdiction ont constaté qu’elle a entraîné sans difficulté l’adhésion des parents, sans aucun effet négatif ;

demandent :

  • que l’article actuel 371-1 du Code Civil du 5 mars 2002 :
  • « [L'autorité parentale] appartient aux père et mère jusqu’à la majorité ou l’émancipation de l’enfant pour le protéger dans sa sécurité, sa santé et sa moralité, pour assurer son éducation et permettre son développement, dans le respect dû à sa personne »
  • soit complété par :
  • « qui exclut tout traitement cruel, dégradant ou humiliant, y compris tout recours aux punitions corporelles » ;
  • qu’une campagne permanente d’information soit organisée pour faire connaître aux familles l’interdiction des punitions corporelles, notamment par le biais des maternités, des centres de PMI et de messages dans les médias.
  • que des possibilités concrètes d’initiation à des méthodes d’éducation sans violence soient proposées aux parents ainsi que des lieux où ils puissent faire part de leurs difficultés à des personnes compétentes, en particulier en augmentant les compétences des centres de PMI, CMP, lieux d’accueil parents-enfants du type « Maisons vertes » Dolto, Écoles des Parents.

Associations à l’origine de cet appel lancé le 21 février 2007 :

Ni claques ni fessées, www.niclaquesnifessees.org, 3 villa Quincy, 92170 Vanves, Tél/Fax : 33 (0)1 46 38 21 22

Observatoire de la Violence Educative Ordinaire, www.oveo.org, Olivier Maurel, 1013C, chemin de la Cibonne, 83220 Le Pradet, Tél : 04 94 21 68 73, Mel : appel_association@oveo.or

Stop Violence Stop Maltraitance, www.stopviolence.fr, BP 53, 43120 Monistrol-sur-Loire, Tél : 09.77.04.06.64, Mel : stopviolence@wanadoo.fr

http://www.oveo.org/index.php?view=article&catid=1%3Aappelspetitions&id=2%3Aappelinterdictionspunitionscorporelles&option=com_content&Itemid=2

Discipline positive : ateliers de parents en janvier

A Bouts de ficelle, nous aimons essayer des façons différentes d’être parents, et nous informer voire nous y former.

C’est pourquoi nous vous annonçons qu’un cycle de 3 sessions de la « discipline positive » démarre en janvier à Niort.

Il s’agit d’un stage de parents orienté sur des activités pratiques et interactives pour une pédagogie à la fois ferme et bienveillante afin d’aider nos enfants à s’engager pleinement dans leurs apprentissages académiques et sociaux : responsabilité, respect de soi et des autres, autonomie, coopération, ouverture d’esprit, confiance en soi, capacité à résoudre les problèmes et à trouver des solutions …

Voici les dates : lundi 13 janvier (10h30 à 15h30), lundi 27 janvier (10h30 à 16h30), lundi 3 février 2014 (10h30 à 16h30).

Participation : 220 euros (350 euros/couple).

Contacter Catherine au 06.09.24.57.24 pour tout complément d’information ou organisation d’un covoiturage.

Flyer Niort Janvier 2014

Pour plus de détails sur ce qu’est la Discipline positive, rendez-vous sur le site : http://www.disciplinepositive.fr/
ou sur la page Facebook : https://www.facebook.com/pages/Association-Discipline-Positive-France/483217185030018

Naître à la maison

Aujourd’hui sort un film consacré à l’accouchement à domicile en France.

Présentation du film :

Comment considère-t-on la naissance et le corps de la femme aujourd’hui ? Quelle place laisse-t-on encore à l’humain dans l’acte de donner la vie ? Muriel, Jacqueline, Sidonie et Cécile accompagnent des personnes qui souhaitent donner naissance à domicile. Ces sages-femmes nous invitent à découvrir leur pratique et leur vision de la venue au monde.

En France, le choix de cette alternative prend, aujourd’hui, la forme d’une lutte. Même si cette pratique n’est pas officiellement illégale, les préjugés sont tenaces. Les sages-femmes sont soumises à des pressions administratives sans cesse plus étouffantes, tendant à faire disparaitre une des dernières alternatives à l’accouchement médicalisé.

En savoir plus sur l’accouchement à domicile (AAD) : http://www.entreleursmains.org/en-savoir-plus-sur-laad/

En savoir plus sur le projet et le film :

Touche pas à ma sage-femme !

Nous recevons ce message de Bruno Audousset, et c’est avec la même conviction que nous relayons l’information :

Bonjour à tous,

Vous connaissez mes convictions et mon travail autour de la naissance.
Vous savez comment je pratique mon métier de sage femme, à aider les futurs parents à devenir acteurs de la naissance de leur petit.
Pour un enfantement réussi, le plus important est de pouvoir CHOISIR : sa sage femme, le lieu de naissance, la position que le corps vous invite à prendre au rythme naturel du processus de la naissance.
C’est pour cela que je vous invite à vous connecter à ce lien.
Aujourd’hui, des sages femmes défendent leur droit pour vous permettre de vivre des naissances dans le respect de vos choix.

Merci de votre soutien.
Le changement viendra des femmes.

Bruno Audousset sage femme maïeuticien.

Objet: INFO : PARENTS, Nouveau Blog et rassemblement le 26 octobre dans plusieurs villes

http://choisirsonaccouchement.wordpress.com/actions-en-cours-2/rassemblements/

Afin de continuer à défendre le droit pour les sages-femmes accompagnant des accouchements à domicile d’être assurées et celui pour les couples de pouvoir choisir le lieu de naissance de leurs enfants, des rassemblements s’organisent un peu partout en France le samedi 26 octobre 2013. (il n’y a rien à La Rochelle, essayez Angouleme, La Roche-sur-Yon ou Bordeaux)

Pour en savoir plus : http://10lunes.canalblog.com/archives/2013/09/09/27981644.html

Le mystère de la chambre rose

On nous signale cet article sur le blog de Superparents qui recommande chaleureusement de regarder ce clip et de bien écouter les paroles jusqu’au bout.

Clip Le mystère de la chambre rose

Un chouette rap pour les parents !

Semaine mondiale de l’allaitement maternel : du 13 au 20 octobre 2013

Cette année, il n’y aura pas de Grande Tétée organisée à La Rochelle le dimanche 13 octobre. Mais Bouts de ficelle reste de tout cœur avec les mamans allaitantes et toutes les personnes qui œuvrent pour la diffusion de l’information concernant l’art de l’allaitement !

http://www.grandetetee.com/GTT/villes-2013/

Associations de soutien à l’allaitement :

La Leche League : http://www.lllfrance.org

Prochaine réunion à Benon : - lundi 14/10/13 de 9h30 à 12h

Apprendre autrement avec la Pédagogie Positive samedi 12 octobre

————————————————————————————————
Apprendre autrement avec la Pédagogie Positive

samedi 12 octobre 9h – 17h

Nous vous avons déjà parlé sur notre site du livre de « la fabrique à Bonheurs » : « apprendre autrement avec la pédagogie positive ».

Ce mois-ci, Dominique nous propose une journée de formation à cette pédagogie.

Votre enfant a des difficultés pour se concentrer et retenir ses leçons ? Vous en avez assez des «prises de tête» qui finissent en pleurs ? Vous souhaitez tout simplement accompagner votre enfant dans ses apprentissages ?

Facile à mettre en œuvre, cette pédagogie offre une démarche pour apprendre à apprendre, mémoriser, comprendre et structurer… Elle réhabilite le questionnement et la curiosité des enfants  grâce à des outils innovants et simples tels que le Mind Mapping, la gestion mentale, la relaxation, la communication non violente …

L’atelier est destiné aux enfants de 9 à 14 ans accompagnés de leurs parents. Pour les enfants plus jeunes, les parents peuvent assister seuls afin de mettre en application tranquillement à la maison cette pédagogie avec leurs plus petits.

Cette journée de formation est limitée à 12 personnes. Le tarif  est de 80 € par personne. Apportez votre pique-nique pour un déjeuner commun.

Le lieu : la maison des Associations de Nieul /s mer et son parc, située 8 rue Léonce Vieljeux (centre bourg de Nieul, avant La Poste- se garer sur le parking).
Pour un renseignement complémentaire, contacter Catherine au 06.09.24.57.24.

Inscription obligatoire sur le lien suivant : http://doodle.com/qrz88mdq6hxbh5wc

Le Vénézuela, l’allaitement et les biberons

Récemment dans la presse, une nouvelle a indigné de nombreuses personnes intéressées par les bébés : le Vénézuela aurait fait passer une loi obligeant les mères à allaiter et menaçant d’amende et de prison toute personne utilisant des biberons et du lait en poudre (enfin maintenant on dit « formules infantiles ») sans nécessité médicale stricte. Les raccourcis sont allés bon train et même les farouches tenants de l’allaitement maternel ont trouvé ça exagéré.

Mais…

Mais c’était un peu trop caricatural, et à Bout de ficelle on a mené l’enquête… On a demandé à un proche vivant en Argentine de s’informer très précisément et nous vous livrons ici le résultat de cette enquête poussée. Un travail digne d’un vrai journaliste ! Voici son texte. Lire la suite »

Ne pensez pas à un éléphant rose !

Un petit exercice de communication pour commencer

Si je vous dis

Ne pensez pas à un éléphant rose

A quoi avez-vous pensé ?
A l’éléphant rose bien sur !

Et si je vous dis maintenant :

Pensez à une girafe bleue.

Avez-vous pensé à l’éléphant rose ?
Non bien sûr !

Comment ça marche ?

Notre cerveau – et celui de nos enfants aussi – fonctionne par images, par analogie. Il a besoin de pouvoir visualiser, rendre concret ce à quoi il pense. Nous avons besoin de pouvoir projeter une image mentale du comportement que nous allons devoir adopter. Cela permet d’accéder plus rapidement à ce qu’on souhaite faire.

Pour ne pas penser à l’éléphant rose, votre cerveau est donc obligé de le visualiser d’abord, puis de matérialiser l’interdiction d’une  façon visuelle. Difficile à faire et gourmand en énergie mentale !

Quand je vous parle de la girafe bleue, l’image de celle-ci arrive directement. Votre cerveau n’est pas encombré par une image qu’il doit annuler sans trop savoir comment.

Autre chose :
Pour notre cerveau, imaginer qu’on fait et faire réellement activent quasiment les mêmes circuits. Il n’y a presque aucune différence neurologiquement parlant entre penser qu’on fait et faire.
Si on s’imagine faire quelque chose, on est déjà en train d’apprendre à le faire.

Qu’est-ce que ça implique au niveau de la communication ?

Pour mieux faire passer un message que ce soit avec un adulte ou un enfant, il est donc important de formuler les choses de façon positive et concrète.
Eviter les négations est un premier pas et donc formuler de façon positive.

Il est très difficile de s’empêcher de faire quelque chose, sauf si on sait par quoi remplacer ce comportement indésirable.

La suite ici : http://blog.scommc.fr/mieux-communiquer-lelephant-rose-et-la-girafe-bleue/

Les Incroyables comestibles près de chez nous

Nos amis de l’association EcoClic’eau se sont lancés dans une nouvelle aventure, celle des Incroyables comestibles.

Nourriture à partager

Ça y est, nous y sommes !
Depuis le temps que nous en rêvions…

[...] Départ d’une grande aventure planétaire.
Car ne nous y trompons pas : les Incroyables Comestibles, sous leurs airs de passe-temps gentiment inspiré, sont la porte ouverte à une incroyable révolution : celle des esprits, qui ne se laisseront plus couler le bitume sous les pieds, qui réhabiliteront la fonction nourricière de la Terre qui nous porte, pour la remettre à sa juste place, au centre de nos vies.

Pour les petits curieux qui n’auraient pas tout suivi en matière d’Incroyables Comestibles, ce mouvement a démarré à l’initiative de deux habitantes de la ville de Todmorden en Angleterre, sous le nom de Incredible Edible.

[...] suite ici : http://ecocliceaunieulais.blogspot.fr/2013/06/nourriture-partager.html

Si vous pouvez, allez consulter la page Facebook des Incroyables comestibles de La Rochelle et ses environs, il y a peut-être une action près de chez vous.

A Marans également ils viennent de se lancer.

A Rochefort aussi !

Cliquer sur la photo pour l’avoir en plus gros :

Incroyables comestibles : mode d'emploi

Pourquoi les parents devraient laisser leurs enfants tranquilles

Voici un texte qui est beaucoup repris en ce moment par des personnes, sites et pages qui se préoccupent de bienveillance éducative…
Conclusion : chez moi, mes enfants ne vont pas assez dehors. Mais c’est dangereux dehors, et pas prévu pour les enfants justement… Comment faire ?

Pourquoi les parents devraient laisser leurs enfants tranquilles

Publié le 25/05/2013

Et si la meilleure chose que nous puissions faire pour nos enfants était simplement de les laisser tranquilles ? Ou pourquoi les méthodes d’éducation modernes rendent nos enfants malheureux.

Par Jay Griffiths (*).

« Autant en Europe qu’en Amérique, aujourd’hui de nombreux enfants sont en réalité en résidence surveillée”.

[...] Le contraire de l’obéissance n’est pas la désobéissance mais l’indépendance. Le contraire de l’ordre n’est pas le désordre, mais la liberté. Le contraire du contrôle n’est pas le chaos, mais la maîtrise de soi.

http://www.contrepoints.org/2013/05/25/125531-pourquoi-les-parents-devraient-laisser-leurs-enfants-tranquilles

WordPress Themes

WP Like Button Plugin by Free WordPress Templates

Switch to our mobile site