Catégorie : Astuces de Parents

Fiches pratiques chez Superparents.com

http://www.supersparents.com/les-fiches-outils-du-parents-bienveillant-sont-pretes/?awt_l=Gw4GQ&awt_m=3hZaiZa_i43kamY

Le site de Superparents vient de mettre en ligne ses premières fiches outils, qu’ils préparent depuis des mois, et qui ne manqueront pas de nous intéresser. Elles paraîtront progressivement, ainsi que des vidéos.  N’hésitez pas à aller leur rendre visite et à leur laisser un petit commentaire. Bonne lecture.

Laissez-les jouer

Je reviens juste de la séance d’ateliers Montessori de ce samedi matin, encore étourdie par l’activité de notre vingtaine d’enfants en découverte d’activités passionnantes.
Et voilà qu’en jetant un oeil à l’incontournable site des Vendredis intellos, je tombe sur cet article sur le jeu qui fait écho à mes préoccupations du moment

http://lesvendredisintellos.com/2013/04/06/conference-sur-le-jeu-laissez-les-jouer/

La question de la place de l’adulte dans le jeu de l’enfant aurait paru bien saugrenue à nos aînés de quelques générations précédentes : le jeu était l’affaire des enfants, il paraissait naturel qu’il se déroule sans intervention des adultes.
Aujourd’hui cette question préoccupe tout un chacun, qu’il soit éducateur, animateur, assistant maternel ou même parent car chacun ressent le jeu comme une activité fragile à préserver, à protéger, à qualifier.
D’où vient cette nouvelle interrogation ? Aurions-nous perdu des savoir-faire élémentaires ? Serions-nous submergés par nos angoisses sécuritaires ? Sommes-nous devenus plus exigeants dans nos missions d’éducateurs ? A moins que le jeu n’ait subi des modifications dans son essence même ?
Certes non… En 30 ans les enfants n’ont pas changé (n’oublions pas qu’il a fallu 3 millions d’années pour passer de l’homo erectus à l’homo sapiens !). Le jeu reste un besoin essentiel pour celui qui grandit, et les adultes éducateurs ne sont sans doute ni plus ni moins consciencieux qu’autrefois. »

[...] Pourquoi jouer ? [...]

[...] Qu’est ce que le jeu ? [...]

[...] Comment laisser jouer l’enfant ? [...]

[...] Pour le choix des jeux, il existe plusieurs catégories de jeux : des jeux d’exercice/ jeux d’assemblage/ jeux symboliques/ jeux de règles.
Ces jeux sont plus ou moins intéressants, selon le stade où en est l’enfant.

Reparlons donc de ces différents stades de développement. [...]

[...] Voici, les différents types de jeux :
LES JEUX D’ASSEMBLAGE : [...]
LES JEUX DE RÈGLES [...]
JOUETS POUR LE JEU SYMBOLIQUE : [...]
JOUETS POUR LE JEU D’EXERCICE : [...]

L’article en entier ICI

Bonne lecture.

Véronique


Un outil qui va vous devenir indispensable !

Au cours des discussions lors des ateliers Faber & Mazlich que je viens de suivre, j’ai beaucoup entendu parler du minuteur comme aide à l’organisation de la vie familiale. J’ai fini par en acquérir un, et effectivement, je l’ai trouvé bien utile. Fini le moment de brossage des dents, de douche et de mise en pyjama qui s’étire sur 3/4 d’heures ! Fini le temps de rangement du petit bazar quotidien qui se dilue dans la nébuleuse de la journée : un petit quart d’heure par ci, un petit quart d’heure par là, et les choses se mettent à avancer (merci Flylady).

Écoutons Olivier de Superparents nous en expliquer le principe :

Le minuteur (ou timer)

http://www.supersparents.com/astuce-de-parents-en-video-un-petit-objet-aussi-pratique-que-ludique/

(je vous ai choisi une photo du minuteur qu’on avait à la maison quand j’étais petite… Sur la vidéo, il vous en présente un autre qui est très joli)

Véronique

Une poupée pour mon enfant

Par ici, nous avons investi dans un poupon l’année dernière, quand Eliott a commencé à développer le (très) grand intérêt qu’il a toujours pour les vrais bébés (il avait environ 1 an), histoire qu’il puisse mettre les doigts dans les yeux, mordre  autant qu’il voulait. A l’époque, un passage chez Emmaüs, et j’en suis ressortie avec un poupon à 1€, parfait pour l’utilité que je pensais qu’il en aurait.

Aujourd’hui, son intérêt pour les bébés est toujours aussi grand, et l’arrivée de son petit frère n’a rien changé à ça, au contraire : maintenant, il aime porter dans le sling (ou dans une écharpe que je lui fabrique avec un de mes innombrables foulards), câliner, bercer, allaiter, mais aussi écraser (et là, je vous le dis, je suis bien contente d’avoir ce poupon sous la main : parce que écraser un vrai bébé, ça me plaît moyen !), lancer, lui demander d’aller se calmer, etc. Bref, il copie son/notre quotidien (enfin, presque, je vous rassure, nous n’écrasons pas, ni ne lançons nos enfants…).

Du coup, j’ai bien envie de lui faire une belle poupée, une qui le laisserait imaginer tout un monde. Mes recherches m’ont menée vers les poupées Waldorf.

(Extrait d’un article du blog Maternage proximal : http://maternage-proximal.blogspot.fr/2010/02/poupees-steiner-waldorf.html)

Les poupées d’inspiration Steinerienne (ou poupées Waldorf) sont caractérisées par leur simplicité dans la forme et dans les matériaux. Les traits du visage sont seulement esquissés (un petit point pour la bouche et deux petits points pour les yeux) afin de laisser à l’enfant la liberté d’imaginer l’expression du visage, et donc l’état d’âme de sa poupée.

Et comme on peut lire sur le site des écoles Steiner-Waldorf: « La poupée Waldorf n’est pas un objet froid et impersonnel fabriqué par une machine. La personne qui la réalise y apporte beaucoup d’attention et de soin, elle y met beaucoup d’amour, elle y met de la vie. Il lui faut plusieurs après-midis pour faire une poupée. Toutes ces qualités sont transmises inconsciemment à l’enfant qui possèdera cette poupée. »

Vous trouverez des kits pour faire vos poupées sur ce site par exemple : www.marotte-cie.com.

Bon, maintenant, il va falloir que je me retienne : celle-là (http://www.marotte-cie.com/catalog/eliott-30-cm-p-447.html) porte le même prénom que mon fils, c’est un signe, non ?

Et celle-là (http://www.marotte-cie.com/catalog/petite-lune-p-191.html), elle me plaît drôlement bien :

(non, je n’ai pas passé l’âge des poupées, même qu’en ce moment, je bave sur ça (http://www.etsy.com/listing/100111609/crochet-pattern-doll-kira-the-kangaroo)

et sur ça (http://anisbee.canalblog.com/archives/2011/12/05/22890423.html)

Et vous, elle est comment la poupée de votre enfant ?

PS : encore quelque poupées Waldorf-Steiner par ici

Laisser croire au Père Noël ou non ?

Nous sommes rentrés dans le mensonge du père noël assez insidieusement avec notre premier enfant … réminiscences de notre passé de petit enfant, manque de recul sur le sujet…
Mais cette année, notre petit de 2 ans 1/2 a peur des pères noël que nous croisons ! (comme je le comprends)
Et cela nous a aidés à dire la vérité à nos deux enfants ! Pas si facile…
Et si le grand (de 5 ans 1/2), qui n’a jamais eu peur du père noël (au contraire), nous en voulait de lui avoir fait croire à cette histoire ? et si cette vérité lui gâchait la fête de noël de cette année ?!
Dire la vérité après des années de sous entendus, sans vouloir vraiment « y faire croire », mais sans dire la vérité… , ça fait peur !
Et hop, c’est dit ! Non, le père noël n’existe pas. Oui, ce sont les gens qui vous aiment, qui vous connaissent, qui vous font des cadeaux !
Notre aîné s’est immédiatement senti … soulagé !!!
Et depuis, nous allons de discussions en discussions, toutes très riches :
il nous parle de la naissance de Jésus, du cadeau le plus important qui pour lui, à bien y réfléchir, est l’Amour … des cadeaux qu’il va pouvoir fabriquer pour les offrir aux gens qu’il aime…
Nous avons gagné à lui dire la vérité ! Il se réapproprie cette fête avec toute son authenticité, se reprogramme doucement, et nous l’accompagnons avec plaisir !
Chez nous, la féerie reste, avec les décorations, le calendrier de l’avent, l’odeur du pain d’épice, nos rituels personnels autour de cette fête, nos nombreuses lectures …
Nos cœurs de parents s’ouvrent vraiment car il n’y a plus à mentir, et nos enfants sont dans la réalité d’un évènement qui reste magique… et qui ne fait même plus peur !
Vous pouvez, vous aussi, déposer vos commentaires sur ce thème de croire ou pas au père noël.

et à samedi pour un rituel de noël tout en anglais!

Catherine

qui a peur du père Noël ?

Rappel : les remèdes naturels mardi 27 novembre

Mardi 27 novembre – 10h à la crèche des Minimes
Les remèdes naturels pour les enfants

Comment régler les bobos du quotidien et prévenir les maladies hivernales de nos enfants ?
Vous découvrirez des moyens simples, naturels et efficaces pour optimiser leur santé tout au long de l’année.

Lire la suite »

Les remèdes naturels pour les enfants (le 27 novembre 2012)

Mardi 27 novembre – 10h
Les remèdes naturels pour les enfants

Comment régler les bobos du quotidien et prévenir les maladies hivernales de nos enfants ?
Vous découvrirez des moyens simples, naturels et efficaces pour optimiser leur santé tout au long de l’année.

Lire la suite »

J’arrête de râler sur mes enfants (enfin, j’essaie…)

Souvenez-vous d’un des 1ers ateliers organisé au sein de Bouts de ficelle : « j’arrête de râler! » avec Christine Lewicki. Besoin d’une petite piqûre de rappel en cette période de rentrée ?
http://jarretederaler.com/2012/04/17/7-trucs-pour-arreter-de-raler-sur-vos-enfants/ :

Lire la suite »

Dans notre jardin…

On y a installé depuis peu une cabane à oiseaux…

Parce que l’hiver approche (mouarf, la bonne blague!), parce que la réserve près de chez nous attire plein de jolies espèces, parce que le P’tit Pote adore ça (et nous aussi!), et parce qu’on avait envie!

photo

Quelques planches qui traînaient, un Papa avec des idées, de la peinture, des feutres marqueurs, du vernis, beaucoup d’huile de coude.

Elle est posée très bas, sur un pot de fleur dans lequel on a mis plein de pierres, de façon à ce que le P’tit Pote puisse aller donner les miettes aux oiseaux sans nous (rapport à sa phase « Eliott faire) ».

Et quand les oiseaux sont occupés ailleurs, repus par ce que les agriculteurs font ressortir en labourant la terre, pas de problème, la cabane à oiseaux prend une 2è vocation : Maison à Playmobils!

Et l’année prochaine, ou celle d’après, enfin bref, on a envie d’installer ça dans notre jardin (peut être pas aussi grande quand même) :

good insect house - this is gorgeous!!!!

source photo

La 1ère fois que j’ai vu ça, je me suis demandé ce que c’était… Et (je vous épargne le suspense) quand j’ai découvert que c’était un gîte à insectes, je me suis dit « wahouuuu, trop beau! ». Bon, on va quand même attendre que le P’tit Pote ait passé sa phase « oh, une fourmi/araignée/mouche/petite bête, je l’écraaaaaase! » pour l’installe.

Et si vous voulez vous fabriquer le vôtre, je pense que des tutos doivent se trouver facilement sur internet : j’ai fait une recherche express, et je suis tombée sur ça : http://www.rustica.fr/articles-jardin/animaux/fabriquer-abris-pour-insectes,3659.html, par exemple.

Et vous, vous préparez quoi pour les habitants de votre jardin?

Le Coup de Coeur de la Semaine : vu sur le Net

Pas de livre, pas de jeu, pas de recette cette semaine, mais des choses vues sur le net, sympas, drôles, mignonnes, à faire soi-même pour la plupart : (et promis, ce n’est pas réservé aux couturières et aux tricoteuses…)

PUZZLE ESQUIMAU

reversible stick puzzle craft - make them for any holiday or season

Vous avez mangé trop de glaces en bâtonnets cet été, et vous ne savez plus quoi faire des dits-bâtonnets? Un coup de peinture pour le fond, un petit dessin (sur le thème que vous voulez) pour le motif, et zou, un petit puzzle!

A TABLE!

get the kids to set the table.

source photo

Un set de table à bidouiller, avec de la toile cirée et des feutres indélébiles genre P*sca pour apprendre à mettre la table

C’EST LA RENTREE!

Emploi du temps pour p'tit pote qui ne sait pas encore lire

source photo

Oui, je sais on vous le bassine de partout, pas de danger que vous l’ayez oublié, c’est la RENTREE. Et pour aider à se repérer dans le temps, un super emploi du temps pour enfant qui ne savent pas encore lire (à adapter en rajoutant le nom du lieu si votre enfant apprend à lire, par exemple), avec un châssis aimanté, des photos plastifiées aimantées et un personnage à promener le long de la semaine.

AU CHAUD!

mommy mittens!

Pour garder les mains au chaud, et je pense que ça peut se faire avec une paire de gants adulte, et une enfant dans laquelle on découpe et qu’on fixe avec quelques points de couture à la main!

Allez, à vous de jouer! Et bonne semaine à tous!

« Eliott faire »

On vous a manqué?

Non? Tant mieux! On espère que vos vacances ont été belles, et que vous avez bien profité de votre famille, et du reste.

Par ici, un nouveau terme a bousculé notre quotidien. Le P’tit Pote approche des 2 ans, et veut « faire ». Et même « Faire, Eliott ». Comprendre « faire tout seul »

Allumer et éteindre les lumières au moment de l’endormissement, allumer et éteindre l’eau dans la baignoire, se laver les mains, mettre le sucre et la farine dans les gâteaux, casser des oeufs, grimper dans sa chaise pour manger et dans le siège auto, etc.

Alors, on garde patience, on prévoit le double de temps pour chaque activité, qu’elle soit du quotidien, ou dédiée pour lui, et au final, on se prend au jeu : lui montrer comment faire, l’accompagner dans l’action, et voir sa satisfaction, ou gérer (et l’aider à gérer) sa frustration.

Et surtout, on aménage l’espace pour qu’il puisse faire, sans nous, et sans que nous repassions derrière. Parce que ça, c’est pas agréable pour nous, et ça ne doit pas l’être pour lui.

Donc, on a trouvé des petites étagères en plastique sur roulettes (comme ça, il peut les déplacer seul) pour ranger les jouets par catégorie, on a mis des étiquettes dessus pour que chaque chose trouve sa place. Comme ça :

En vrai, mes étiquettes sont posées droites. Enfin, presque…


On a fabriqué un petit banc à sa taille avec un joli coussin (Papa à la scie et au marteau, Maman à la machine à coudre) pour mettre/enlever les chaussures, et mis des porte-manteaux à sa hauteur. Sans oublier la petite panière au-dessus, mais accessible, dédiée à ses affaires : lunettes, chapeau, et pour cet hiver, ce sera parfait pour les bonnets et écharpes. Et du coup, il y en a une pour chaque membre de la famille. Même pour le Mini-locataire qui ne sera là qu’en novembre.

Bon, je vous le concède, le banc et le coussin, ça s’achète, pas forcément besoin de le fabriquer. Oui, mais nous, fabriquer des trucs, ça nous plaît!

Dans la cuisine, ce dont il peut avoir besoin le plus souvent est aussi descendu d’un cran (oui, un seul, je suis petite donc ce n’était pas bien haut…) : les pailles, les compotes, les galettes de riz, un verre est toujours posé sur la table basse avec un peu d’eau dedans.

Dans la salle de bain, brosse à dents et dentifrice avec un verre d’eau qu’on change tous les jours, posés sur un mini-lavabo qui s’accroche à la baignoire (récupéré au FreeCycle l’année passée).

Le mini aspirateur (mais si, vous savez, ceux qui étaient très à la mode il y a quelques années, les petits aspirateurs de table) pour ramasser les miettes quand on en met partout, la terre des pots de fleurs qu’on a voulu déplacer, (allez savoir pourquoi!), etc. Parce que apprendre à faire tout seul, ça veut dire des « ratés », mais un « raté », c’est rien, on s’en fiche : ça se nettoie (et oui, ça aussi ça s’apprend), et on ferra mieux la prochaine fois. Ou la fois suivante.

Enfin bref, vous avez compris le principe. Laisser la possibilité de faire seul, tout en restant disponible si le besoin s’en fait sentir.

Et vous, comment aménagez-vous (ou avez-vous aménagé) votre quotidien, votre maison pour vos enfants en quête d’autonomie? Donnez nous vos astuces!

Et si on arrêtait d’acheter des jouets à nos enfants?

Bon, je vais faire court parce que le P’tit Pote vient de se réveiller, et que ce soir, je ne pourrais pas faire cet article parce que j’ai un en-cours de tricot qui m’obsède j’ai du sommeil à rattraper.

Mais tout ça pour dire que des fois (souvent), je me pose la question. Est-ce qu’on n’achète pas trop de jouets à nos enfants?

Quel parent ne s’est pas fait la réflexion après Noël, ou l’Anniversaire, en voyant l’Enfant en train de jouer avec les cartons et les emballages?

Surtout quand je vois la mine d’outils qu’est Internet. On trouve des tutos pour tout et n’importe quoi, dans toutes les langues (croyez moi, la semaine dernière, j’ai demandé une traduction à mon pote Google en suédois.), et surtout pour faire des choses qui ne nécessitent pas nécessairement beaucoup de temps et de matériel.

Et puis, des fois, y a juste à laisser l’Enfant s’approprier les objets (parole de Maman qui s’est trimballé pendant quelques mois avec un entonnoir en silicone dans son sac car c’était le jouet préféré du P’tit Pote)..

Pour illustrer, la semaine dernière j’ai rangé le ressert de ma cuisine. (et ce n’était pas une mince affaire, croyez moi!) Qu’a fait mon P’tit Pote pendant ce temps-là?

Un sac de noix, un fait-tout, une cagette, une palette à raclette (dans sa main)

Il s’est installé ça tout seul, en piochant dans ce que je sortais du-dit ressert, et ma foi, ça l’a occupé un sacré moment!

Et vous, vos enfants, ils jouent avec quoi?

Little inside garden

OK. Petit jardin d’intérieur.

Prenez 4 facteurs : la météo, le besoin de patouille, la passion des Petits N’Animaux, un P’tit Pote de 20 mois (et tout ce que ça implique).

Cherchez une activité originale, vite mise en place, nécessitant 0€ de budget.

Vous avez 10 minutes.

Alors?

Allez je vous aide.

Pour le matériel, on a donc : une grande cagette, 2 petites, des boîtes en plastique, du papier d’alu (ou du kraft), du sable, de la terre et ici des lentilles corail et haricots rouges (à remplacer par ce que vous avez en stock dans votre placard depuis trop longtemps : lentilles, pois cassés, haricots blancs, bref des légumineuses).

Pour ma part, tout attendait sagement dans mon garage que je lui trouve une utilité (tu vois mon Chéri que ça sert de garder pendant 2 ans des cagettes vides…).

On étale l’alu ou le kraft dans le fond, pour éviter limiter que toutes les matières se retrouvent partout par terre, on pose les petites cagettes dedans, et on y met un peu de sable dans une, un peu de terre dans l’autre (ou autre chose, suivant ce que vous avez sous la main. Bon, si j’étais vous, j’éviterais quand même la farine, hein). On met les légumineuses dans une des boîtes en plastique, et dans l’autre (pas visible sur la photo ci-dessus), on y met un peu d’eau (avec du colorant alimentaire pour faire effet piscine si vous le désirez).

Et ensuite?

Crédit Photo

Et bien ensuite, les N’Animaux et les camions ont pu explorer la terre, sauter dans le sable, se rouler dans le mélange lentilles corail/haricots rouges (ben quoi, saviez pas que c’est très bon de se rouler dans ce mélange?) et finir par un bon bain dans la piscine!

Et vu qu’il me reste une petite cagette, petite session jardinage à venir, et on se lance dans ça :

excellent !

Un plateau, de la terre, de l’herbe, quelques jours de patience.

Et vous, ça patouille comment en ce moment?

Il paraît que…

… ce week end, c’est la Fête des Pères. Il paraît.

Le mien, de père, il veut des chaussettes. Depuis toujours. Ou des caleçons. OK. Machine à coudre, à toi de jouer.

Pour les autres, quelques idées de Do It Yourself (en anglais, et en français, pas compliquées, c’est juste pour l’inspiration!)…

A faire avec les enfants s’ils sont assez grands, sinon, c’est petit moment de bricolage pour vous!

(clic sur le nom sous l’image pour accéder au tuto)

Rangeportablequicharge

(clairement mon préféré, c’est celui que le Père de mes enfants aura)

Mug moustache

DIY Father's Day Shirt

Tee-shirt customisé

Cadeau pour Super Héros

(les grignotages préférés de Papa, recouverts d’étiquettes de Super Héros)

Si vous avez d’autres idées, n’hésitez pas à m’envoyer le lien!

Et alors, il aura quoi, Papa dimanche?

Activité par temps de pluie!

Je m’fais rare par ici, désolée…

Elle m’a encore “soufflé” une idée.

Soyons honnête, j’ai complétement copié. Quand mon Amoureux est rentré avant-hier soir avec des plaques de polystyrène, je me suis dit “yououh, chouette, on va tester ça!”

Réponse de l’Amoureux “Meuh, non, c’est pas pour que vous jouiez avec!”

Ah. Tant pis.

Et bien, siiiiii!

Donc, du polystyrène, un marqueur pour moi, un marteau(voir 2!), des vis même pas pointues pour lui (empruntées à Papa), et une activité qui nous a bien amusé tous les 2 : ce matin en regardant les photos, il me demande “encore”.

Et avec les doigts, c’est rigolo aussi!

Et vous, vous faites quoi quand il pleut?

WordPress Themes

WP Like Button Plugin by Free WordPress Templates

Switch to our mobile site